Vous êtes ici : AccueilActualités

Soutenance de thèse de Maï, le lundi 28 novembre 2022

Publié le 16 novembre 2022 Mis à jour le 21 novembre 2022
Affiche thèse Mai
Affiche thèse Mai
Date(s)

le 28 novembre 2022

à 16h
Lieu(x)
à distanciel

Thi Ngoc Maï LE soutiendra sa thèse le lundi 28 novembre 2022 à 16h.

Thi Ngoc Maï LE soutiendra sa thèse le lundi 28 novembre 2022 à 16h. Sa thèse s'intitule “Return and volatility linkages between metals and stock markets: implications for portfolio management”

Composition du jury :

Directeur de thèse :
• Benjamin WILLIAMS, Professeur, Université Clermont Auvergne
Co-encadrant de thèse :
• Mathieu GOMES, Maitre de conférences, Université Clermont Auvergne

Rapporteurs :
Mohamed AROURI, Professeur, Université de Nice Sophia Antipolis
Julien FOUQUAU, Professeur, ESCP Business School

Suffragant :
François AUBERT, Professeur, Université Clermont Auvergne

Résumé de la thèse :

Cette thèse se compose de trois études empiriques (chapitre 2, chapitre 3 et chapitre 4), qui visent à contribuer à la littérature sur les liens en termes de rentabilité et de volatilité entre les métaux et les marchés actions.
Dans le chapitre 2, nous étudions le pouvoir de prévisibilité des variations des prix des métaux industriels sur les rentabilités boursières dans divers pays. Nous constatons que les prix décalés d'un mois de l'aluminium et du cuivre sont positivement associés aux rentabilités boursières ultérieures. Ce résultat est cohérent avec l'hypothèse de sous-réaction de Hong et Stein (1999) ainsi qu'avec les résultats empiriques de Driesprong et al. (2008). Nous développons également une stratégie d’investissement visant à prendre des positions longues et courtes sur les actions en fonction des signaux des variations des prix de l'aluminium et du cuivre. Les résultats des prévisions dans l'échantillon montrent que les investisseurs améliorent à la fois les caractéristiques de risque et de rentabilité avec cette stratégie de trading. Cependant, les résultats des prévisions hors échantillon montrent que cette stratégie de trading peut aider les investisseurs à réduire les risques mais pas à améliorer les rentabilités.
Dans le chapitre 3, nous étudions les liens de volatilité entre les métaux industriels/métaux précieux et les rentabilités boursières. En utilisant un modèle DCC-GARCH, nous étudions les corrélations conditionnelles dynamiques entre les métaux et les marchés boursiers. Nous construisons également un portefeuille optimal composé d'actions et de métaux industriels/métaux précieux afin de minimiser le risque d’un portefeuille. Nous constatons que le poids optimal des métaux industriels varie de 33,1 % à 65,1 % dans un portefeuille actions-métaux, tandis que le poids optimal des métaux précieux varie de 40 % à 69,3 %. Les variances des portefeuilles
peuvent être réduites de 25 % à 54 % grâce aux métaux industriels et de 44 % à 70 % grâce aux métaux précieux, par rapport à des portefeuilles non couverts (100% actions).
Enfin, dans le chapitre 4, nous examinons les propriétés de diversification, de couverture et de valeur refuge de l'or pour les investisseurs en actions situés dans les pays du G7 ainsi qu’en Chine et en Inde. Nous constatons que l'or est une valeur refuge dans cinq pays sur neuf, à savoir le Canada, l'Allemagne, l'Italie, le Royaume-Uni et les États-Unis. Nous examinons plus en détail si les avantages de l'or dépendent des conditions du marché et montrons que l'or remplit plus clairement son rôle de couverture et/ou de valeur refuge dans les périodes défavorables telles que les périodes de volatilité élevée ainsi que les périodes d'aplatissement de la courbe des taux.

Mots-clés : marchés actions, prix des métaux, prévision des actions, liens de volatilité, conceptions de portefeuille optimales, couverture, valeur refuge, or.