Vous êtes ici : AccueilActualités

Soutenance de thèse de Genevieve SHANAHAN, le lundi 4 avril 2022

Publié le 28 mars 2022 Mis à jour le 14 avril 2022
Date(s)

le 4 avril 2022

à 13h45
Lieu(x)
IAE Clermont Auvergne - Salle gradinée 325 (3ème étage)

Genevieve SHANAHAN soutiendra sa thèse intitulée “The local prefiguration of a sustainable food system: Reconciling radical democracy and scale through technology” :

Genevieve SHANAHAN soutiendra sa thèse intitulée “The local prefiguration of a sustainable food system: Reconciling radical democracy and scale through technology” :

le lundi 04 Avril 2022,
à 13h45 à l'IAE Clermont Auvergne – Salle gradinée 325


Composition du jury :

Directeur de thèse :

• Bertrand VALIORGUE, Professeur, Université Clermont Auvergne

Rapporteurs :

• Franck AGGERI, Professeur, MinesParisTech
• Philippe EYNAUD, Professeur, Université Paris 1

Suffragants :

• Emilie LANCIANO, Professeure, Université Lumière Lyon 2
• Florence PALPACUER, Professeure, Université de Montpellier
• Corinne ROCHETTE, Professeure, Université Clermont Auvergne
 

Résumé de la thèse :

La faim dans le monde est actuellement en augmentation, après des décennies de déclin constant. Cette situation moralement désastreuse est en partie imputable aux premiers effets du changement climatique, qui sont à leur tour exacerbés par des pratiques de production et de distribution alimentaires non durables. Malgré les appels clairs lancés dans les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies en faveur d'une réforme du système alimentaire et agricole mondial pour relever ce grand défi, la croissance des pratiques non durables persiste. Dans cette thèse, je soutiens que la théorie des organisations peut nous aider à expliquer cette déconnexion entre nos actions et ce que nous savons devoir faire pour relever le défi alimentaire. En outre, en examinant les mécanismes qui sous-tendent cette déconnexion, je soutiens qu'un correctif se présente dans des formes alternatives d'organisation, en particulier la coordination communautaire et la préfiguration. Ces formes d'organisation offrent la possibilité de réaligner les actions organisationnelles sur les intentions de la communauté concernée par le biais de pratiques de démocratie radicale. En d'autres termes, si nous n'avons pas l'intention de nous affamer les uns les autres, les formes d'organisation radicalement démocratiques peuvent arrêter et modifier les actions organisationnelles qui ont cet effet. Cette thèse se concentre en particulier sur l'utilisation des outils des technologies de l'information et de la communication (TIC) pour garantir la démocratie radicale par la révisabilité démocratique, c'est-à-dire en gardant les décisions de coordination continuellement ouvertes à la modification par la communauté concernée. Elle offre ainsi trois contributions à la compréhension de la manière dont les organisations alternatives radicalement démocratiques peuvent favoriser le changement social à l'échelle du système alimentaire. Premièrement, il propose la revisabilité démocratique comme moyen de résister au découplage de l'action et de l'intention. Ensuite, il détaille un modèle d'utilisation des outils TIC pour concilier la révisabilité démocratique et la coordination efficace d'une manière compatible avec une participation à grande échelle. Enfin, il détaille les limites logiques et pratiques de la révisabilité démocratique. Sur cette base, je soutiens que la coordination communautaire basée sur les TIC a le potentiel de transformer intentionnellement le système alimentaire d'une manière démocratiquement sensible aux spécificités locales et aux implications de la justice.

Mots-clés : organisations alternatives; démocratie; préfiguration; technologies de l'information et de la communication (TIC); théorie critique de la technologie; systèmes alimentaires; durabilité; ethnographie